• (+237) 697672014 / 662851794 / 665054884
  • contact@tubeawu.org

Contribution à la gestion du futur parc marin de Campo en vue de la protection des tortues marines

Contribution à la gestion du futur parc marin de Campo en vue de la protection des tortues marines

Dans le but de contribuer à l’amélioration des connaissances sur les tortues marines et leur habitat sur la zone du futur parc marin de Campo, une étude en collaboration avec l’Association Tube AWU a été menée du 1er février au 31 Juillet 2017. L’objectif était de
circonscrire les zones de prédilection d’alimentation des tortues vertes et imbriquées dans la zone d’étude à travers l’étude de la distribution spatiale des algues d’alimentation constituée en grande partie de Dictyota dichotoma, espèce qui constitue majoritairement le régime alimentaire de la tortue verte. A cet effet, 15 kilomètres ont été parcourus du village Mbodo au village Bekolobe à l’aide d’une embarcation motorisée équipée d’un GPS. De même des transects le long de la zone d’étude ont été réalisés par des plongées afin de prélever les échantillons d’herbiers y compris la collecte de données biométriques de 32 tortues marines donc 29 vertes et 3 imbriquées. Les données relatives à la caractérisation et la cartographie des aires d’alimentation ont été analysées à l’aide des logiciels Google eath et QGIS 2.18.4, suivie des analyses des contenus stomacaux des spécimens de tortues marines prises mortes au filet. Les résultats de l’étude confirment que ces herbiers font partie de l’alimentation des espèces de tortues de la zone et que la majorité de ses individus sont des juvéniles, ce qui renforcerait l’hypothèse que cette zone est une zone de croissance des espèces retrouvées. Les données cartographiques ainsi obtenues ont révélé plusieurs espèces et sites d’alimentation : 17 espèces d’algues reparties en 9 familles ont été identifiées avec une forte dominance de Dictyota dichotoma et la famille des Dictyotaceae ; les zones probables d’alimentation des tortues vertes et imbriquées sont majoritairement concentrées dans la partie Nord de la zone d’étude (Ebodjé Talla). Cette zone est donc l’une des principales zones d’alimentation des tortues. Pour des raisons de conservation de ces espèces, cette zone devrait privilégier des engins de pêche plus sélectifs que les filets maillants (lignes dormantes).

Mots clés : Algues marines, tortues marines, Cartographie, Ecotourisme, Parc marin de Campo

Auteurs : MESSA PAGA Marcel Brice

tubeawu

1 réflexion au sujet de « Contribution à la gestion du futur parc marin de Campo en vue de la protection des tortues marines »

tubeawuPublié le  12:43 - Sep 3, 2019

Bon boulot Marcel Brice.

Laissez votre message